Le Flight Lieutenant Jack L Newton est revenue a Liege

SNewtonJL742570v10062.jpg

Title

Le Flight Lieutenant Jack L Newton est revenue a Liege
Article in French Language newspaper

Description

Article about Jack Newton, their Wellington's landing on fire in Antwerp and his subsequent escape with help from Belgian citizens.

Publisher

IBCC Digital Archive

Date

1946-09

Contributor

Tricia Marshall

Rights

This content is available under a CC BY-NC 4.0 International license (Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0). It has been published ‘as is’ and may contain inaccuracies or culturally inappropriate references that do not necessarily reflect the official policy or position of the University of Lincoln or the International Bomber Command Centre. For more information, visit https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ and https://ibccdigitalarchive.lincoln.ac.uk/omeka/legal.

Format

One newspaper article

Language

Type

Identifier

SNewtonJL742570v10062

Temporal Coverage

Transcription

Héros d’une odyssée unique dans les annales de la R.A.F.
Le Flight Lieutenant JACK. L. NEWTON
est revenue à LIEGE
Les Liégeois se souviennent de la nuit du 6 août 1941 et du fameux raid de la R.A.F. sur Aix-la-Chapelle. Plusieurs bombardiers furent abattus en traversant le barraged projecteurs et de chasse de nuit établi à Liége. L’un d’eaux tomba même dans le port de L’ile Monsin.
Ce soir-là, l’usine de pneus, succursale Englebert d’Aix_la_Chapelle fut réduite en cendres.
Alors qu’il venait de larguer ses bombes sur l’usine, l’équipage du Wellington W. 5423 [symbol] G [symbol], compose des aviateurs Langlois, Newton, Copley, Burrel, Mac Larren et Porteous, s’aperçut qu’un des moteurs de l’avion avait été touché par la D.C.A. ennemie.
Le pilote se rendit compte qu’il ne pourrait rejoinder l’Angleterre et tenta d’atterrir, aidé par la pleine lune. Il choisit un beau terrain et se posa comme un pape. Hélas! les aviateurs s’aperçurent qu’ils étaient coincés par des bombardiers allemands. Le terrain qu’ils avaient choisi n’était autre qu l’aérodrome de Deurne.
EN ESCALANDANT LES PALISSADES
Ils s’enfuirent en escaladant les pallisades.
Trois d’entre eux revinrent mettre le feu à l’appareil, Langlois, Newton et Copley. On devine la rage des Boches quand ils se rendirent compte de la fuite de l’équipage.
Recueillis par des Anversois, les Anglais se séparèrent en deux groupes. Pour échapper aux recherches allemandes, Langlois, Newton et Copley décidèrent de s’éloigner d’Anvers. Une coursgeuse Liégeoise, Mlle Trockay, les convoya par le train jusqu’à Chenée. Ils furent successivement hébergés chez le docteur de Bie, escortés par MM. Hacha, Pasteger et Marchand dans d’autres refuges chez MM. de Rijcker et Francois, d’Embourg et M. Demeure. Pendant ce temps, une autre Liégoise, Mme Masson, contactait M. Witmeur du service Beaver-Bâton et ce dernier, remettait le 14 août les trois aviateurs à la ligue d’évasion. Par mesure de sécurité, on sépara les aviateurs.
Langlois et Copley, furent repris par les Allemands deux mois plus tard. Mac Larren, Burrel et Porteous, tombérent dans un guelapens également. Seul Newton rentra en Angleterre, conduit jusqu’en Espagne par Mlle Andrée de Jonghe, de Bruxelles. Il fut le premier des 134 aviateurs que la jeune heroine rapatria.
TOURNEE DE GRATITUDE
Aujourd’hui, Newton effectue sa tournée de gratitude. Hélas! beaucoup de sauveteurs manquent à l’appel: le docteur Gilles, le commissaire Rademecker, le baron Dony, ont été fusillés: MM. Carlier et Debaets, sont morts dans les camps de concentration. M. Vandenhove, est mort au cours de son interrogatoire. MM. Doneux et Vandewert, sont morts des suites de la guerre, tandis que MM. Hufkens, Defau, Lovenfosse et Monami, prenaient le chemin d’Orianenburg et de Dachau. Ils sont heureusement rentrés. Dans les salons du journal la [symbol] Meuse [symbol], Newton, reçu par l’Association des Ailes Brisées Alliées, retrouvera ses amis.

Citation

“Le Flight Lieutenant Jack L Newton est revenue a Liege,” IBCC Digital Archive, accessed December 1, 2020, https://ibccdigitalarchive.lincoln.ac.uk/omeka/collections/document/27438.

Item Relations

This item has no relations.

Can you help improve this description?