Letter to Douglas Hudson

SHudsonJD755052v10002.jpg
SHudsonJD755052v10003.jpg
SHudsonJD755052v10004.jpg

Title

Letter to Douglas Hudson

Description

Letter in French to Douglas Hudson while he was interned. Letter sent by French girl. Additional information about this item was kindly provided by the donor.

Publisher

IBCC Digital Archive

Date

1941-05-28

Contributor

Frances Grundy

Rights

This content is available under a CC BY-NC 4.0 International license (Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0). It has been published ‘as is’ and may contain inaccuracies or culturally inappropriate references that do not necessarily reflect the official policy or position of the University of Lincoln or the International Bomber Command Centre. For more information, visit https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/ and https://ibccdigitalarchive.lincoln.ac.uk/omeka/legal.

Format

Four page handwritten letter

Language

Identifier

SHudsonJD755052v10002, SHudsonJD755052v10003, SHudsonJD755052v10004

Conforms To

Temporal Coverage

Transcription

Médéa, le 28 Mai 1941.

cher Douglas.
Vous voilà revenu d'Alger vous connaissez la capitale de l'Algérie. Comment trouvez-vous celle que l'on dénommé “Alger la Blanche”? il y a n'est-ce pas une grande différence entre elle et notre petit Médéa; ce n'est pas du tout même chose Alger est la grande ville, Médéa le gros village avec tous ses commérages et ses petits histoires, mais malgré tous il n'est pas si déplaisant que ça, j'y vis depuis 15 ans et je l'aime bien.
[page break]
Alors c'est un petit oiseau qui vous a donné mon nom quel indiscret!
Vous trouvez que vous ne parlez bien le français? ce n'est pas mon avis, je pense vous dire en tous sincérité que vous le parler et l'écrivez assez correctement, et que je ne serai jamais capable de parler et d'écrire l'anglais aussi bien, mais cela n'est qu'un détail.
Andrée regrette elle aussi que votre ami ne connaisse votre langue e qu'elle ne puisse parler l'anglais, mais je suppose qu'ils se comprennent tout de même, et puis malgré tous vous êtes là pour faire l’interprète. N'avez-vous pas fait aujourd'hui votre promenade quotidienne, n'êtes vous pas allé à Dormiette[?] il me semble vous avoir vu passer.
[page break]
Je termine pour aujourd'hui j'espère que vous ne sera pas aussi paresseuse que moi pour écrire. Dans votre prochaine lettre parlez moi un peu de vous de ce que vous faisiez en Angleterre
Touts mes amitiés.
[underlined] Marcelle [underlined]
Je reprends ma lettre ce soir, je vous ai vu, et vous m'avez dit que vous partirez samedi, je le revois ce matin. Cela n'est certainement qu'un mauvais moment a passé, il faut espérer de touts ses forces, que tout finira pour s'arranger bientôt. Évidemment je sais très bien que la vie ne sera pas gaie pour vous, mais que faire? personne n'y peut rien, il faut être un peu pessimiste et
[page break]
ne pas se laisser abâttre, chasser les idées noires.
Voulez vous Douglas que nous nous écririons, et si cela ne vous ennuie pas trop, est si cela est possible, vous m'écririez chez me cousins ils veulent bien recevoir mes lettres.
Voici leur adresse. Mons et Mame Boche Café Glacier. Médéa.
Bonsoir Douglas et à demain donc
[underlined] Marcelle [underlined]

Collection

Citation

“Letter to Douglas Hudson ,” IBCC Digital Archive, accessed December 16, 2019, https://ibccdigitalarchive.lincoln.ac.uk/omeka/collections/document/10994.

Item Relations

This item has no relations.

Can you help improve this description?